Pourquoi une excellente condition physique est primordiale ?

Croyez-vous que les sportifs de haut niveau comme les athlètes ne pratiquent pas une préparation rigoureuse avant se mettre sur le ring? Si oui, alors vous n’avez pas encore idée des efforts à consacrer dans le domaine ! Nous allons vous confier un secret. Plus une star de sport collectif ou individuel se fait remarquer, plus elle aura tendance à travailler plus dur. Et qui dit « travailler plus dur » dit « exercices de renforcement musculaires des jambes, abdominaux, fesses, fentes, etc. ». Ce n’est pas les entrainements répétitifs qui font le miracle. C’est la bonne préparation physique. Chaque exercice de squat, de pompe, de corde à sauter va augmenter vos chances. En peu de temps vous allez devenir le champion de nos rêves. Vous en doutez n’est-ce pas ? Ce n’est pas grave, c’est la raison d’existence de cet article. Nous pouvons vous assurer qu’après avoir lu ce que nous avons à dire sur le sujet, vous ne réfléchirez plus autant à propos de l’importance de faire des exercices et vous vous exécuterez sur-le-champ !

L’impact de la préparation physique sur la santé

Nous pourrions vous faire tout un article là-dessus, mais nous allons rester à l’essentiel pour cette fois-ci. La préparation physique peut prendre plusieurs formes et elle n’est pas réservée aux seuls sportifs compétiteurs. Les programmes de musculation devraient faire le planning des professionnels (tous métiers confondus). Il devrait aussi être le cas pour l’étudiant (notamment pour évacuer le stress des examens).  Ou même des personnalités du showbizness. Pour ceux qui n’ont pas d’objectifs sportifs ni professionnels, la préparation physique consiste à travailler les muscles. Il s’agit surtout de séances de footing hebdomadaires, des étirements et de la gymnastique d’entretien. En termes de boxe, par exemple, vous pouvez effectuer la préparation physique du boxeur sans aborder l’aspect purement technique. Vous pouvez vous échauffer pendant une heure pour améliorer le cardio et renforcer vos abdominaux et fessiers.

Faire de l’exercice pour rester en forme

L’effet de la préparation physique s’accentue surtout sur le système cardiovasculaire. Lorsque vous pratiquez des exercices physiques régulièrement, et cela d’une fréquence moyenne et prolongée, l’appareil cardiovasculaire s’adapte beaucoup plus à diverses situations. Les activités à dominante aérobie comme le jogging, la natation, font augmenter les cavités du cœur. Les exercices qui impliquent un travail de force ou d’explosivité (comme la boxe) entraineraient plutôt un épaississement du muscle cardiaque. Les boxeurs super lourds qui sont constitués de muscles sont en fait bombés de chair à l’extérieur qu’à l’intérieur ! Le stress et les maladies cardiovasculaires ne font pas le poids face au muscle cardiaque « travaillé ». C’est pourquoi nous vous affirmons que la préparation physique est essentielle, voire même obligatoire pour votre santé.

Contrairement à la logique, votre corps ne s’use que si vous ne vous en servez pas ou que vous vous en servez trop. Mis à part le système cœur-vaisseaux, la préparation physique restaure la masse osseuse, la souplesse des muscles et le tissu nerveux. Ne vous étonnez pas de voir des sportifs intellos à la fois, la préparation physique en est la cause.

Les exercices à faire au préalable avant de boxer

D’abord, vous devez savoir que schématiser une préparation physique pour les sports de combat de percussion est impossible. Les disciplines telles que les boxes pieds-poings en plein contact (combat en Savate, Kick boxing, Muay Thai, Full contact…), les arts martiaux ou la boxe anglaise, sont différentes de par leurs techniques que par la préparation physique elle-même. Néanmoins, nous pouvons suggérer une série d’exercices qui permet d’améliorer le punch d’un boxeur. En termes de prévention des blessures, il est important de cerner les articulations et les muscles très sollicités. Dans les sports de combat, les percussions peuvent être à l’origine des risques les plus importants.

Effectuer un bon échauffement

Vous trottinez d’abord sur place pendant 5 minutes, puis vous commencez à aller dans tous les sens : en arrière, en avant, de côté. Cela permet de faire monter le cardio progressivement. Faites quelques activités comme des pompes, foulées d’accélération, flexions, shadow, montées de genoux, talon-fesse, etc. Ces pratiques vous permettront d’augmenter votre température corporelle le plus vite possible. Ayez tout de même la patience d’attendre sinon la préparation physique ne sera pas réussie comme il le faut.

Gainage de la ceinture abdominale

Pour le boxeur, il est conseillé d’effectuer 3 séances de gainage par semaine, en dehors des entrainements. Vous faites 5 maintiens de 1 minute par gainage avec 1 minute de réparation. Ce programme permet de renforcer votre sangle abdominale si elle est un peu relâchée, en musclant prioritairement les abdos transverses.

Utiliser un ballon de gym et des haltères

Cette méthode permet de renforcer vos muscles du tronc pour que vous encaissiez mieux les coups portés sur votre poitrine. De plus, il faut travailler les abdominaux obliques pour assurer l’amorce du geste. Cet exercice permet d’avoir un haut du corps de béton pour diminuer les blessures de l’épaule ou des côtes. Après cela, vous pouvez également pratiquer la proprioception pendant quelques minutes pour soulager les articulations.

Faire de la corde à sauter

C’est pour améliorer l’efficacité de l’usage de vos muscles tout en développant le conditionnement de ces derniers. Sauter à la corde travaille 2 choses chez un boxeur : le conditionnement physique et la relaxation. Sauter puis relaxer vous permet de penser et bouger en même temps. Avec un bon niveau de concentration, vous arrivez à esquiver les coups de votre adversaire pendant la compétition ou l’entrainement.

Faire du Sparring

Le Sparring est un exercice de boxe qui va vous permettre de travailler tous les muscles de votre corps. Il s’effectue en sautant, en pivotant, en vous tordant dans tous les sens. Cependant, vous aurez besoin d’un partenaire pour cet exercice. Le but est de s’activer pour trouver de nouvelles techniques, vous ne pouvez blesser votre partenaire en aucun cas.

La course à pied

Et pourquoi pas la course à pied ? Cette activité complète et soft peut aussi vous préparer à améliorer votre préparation physique !

La boxe : un art martial non limité ?

Techniquement, il n’existe pas de barrière pour pratiquer la boxe. Qu’il s’agisse du genre ou de l’âge, la boxe est un sport de combat mixte qui dépasse les frontières internationaux. Sa popularité vient du fait que la discipline sportive présente des bienfaits indéniables sur la santé. Mais comme il s’agit de l’un des arts martiaux les plus durs et violents du monde, il convient de vous informer sur quelques particularités de la boxe. 

a)      L’âge propice pour faire de la boxe 

Il n’existe pas d’âge limite pour commencer à faire de la boxe. Mais la Fédération de boxe française est beaucoup plus exigeante lorsqu’il s’agit de participer aux compétitions ou aux championnats. Tout dépend donc du type de boxe que vous voulez pratiquer et des objectifs que vous voulez atteindre !

Pour la boxe anglaise :

Il existe plusieurs catégories : boxe professionnelle, boxe loisir ou boxe éducative, boxe amateur. La boxe amateur et professionnelle est pratiquée de 13 à 39 ans seulement. La boxe loisir ou éducative s’adresse à un public plus large et peut se pratiquer de 7 à 77 ans.

En boxe française :

On note surtout 2 catégories : le combat et l’assaut. Dans la catégorie combat, l’âge des participants est limité à 35 tout au plus 40 ans, tandis que pour l’assaut il n’y a pas vraiment de limite d’âge (vous pouvez pratiquer la boxe assaut même à vos 50 ans !). Le combat lui est plus règlementé du fait qu’il est plus brutal.

Pour la boxe Thai :

Le Muay thaï est une pratique plutôt complexe qui nécessite de très bonnes conditions physiques. Aussi, la Fédération a limité l’âge des pratiquants à 34 ans pour la section combat et 44 ans pour l’assaut. Si vous pensez être à la hauteur du défi alors que votre âge ne vous le permet plus. Il est maintenant possible d’obtenir une dérogation par la commission nationale pour pouvoir participer aux championnats

b)     La boxe féminine : les bienfaits principaux

La préparation physique, les exercices d’endurance, les entrainements en salle de sport, les compétitions, la victoire… C’est bien, mais ne négligez surtout pas la base : une alimentation saine, car vos prochaines performances physiques en dépendront. Manger correctement améliore les conditionnements physiques et diminue votre temps de récupération en cas de blessures. Selon vos heures d’entrainement et votre rythme de vie, vous devez décider vos horaires de repas et les respecter. Nous vous suggérons de prendre des repas qui donnent de l’énergie tous les 2 à 3 heures. Parce qu’en tant que sportif, vous dépensez beaucoup plus de calories qu’une personne normale.

Le régime adapté pour un boxeur

La préparation physique, les exercices d’endurance, les entrainements en salle de sport, les compétitions, la victoire… C’est bien, mais ne négligez surtout pas la base : une alimentation saine, car vos prochaines performances physiques en dépendront. Manger correctement améliore les conditionnements physiques et diminue votre temps de récupération en cas de blessures. Selon vos heures d’entrainement et votre rythme de vie, vous devez décider vos horaires de repas et les respecter. Nous vous suggérons de prendre des repas qui donnent de l’énergie tous les 2 à 3 heures. Parce qu’en tant que sportif, vous dépensez beaucoup plus de calories qu’une personne normale.

Un régime alimentaire sain, faible en matières grasses

Comme pour tout le monde, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Vous ne pouvez pas en manquer un seul en tant que boxeur. S’il vous arrive de ne pas pouvoir manger équilibré le matin, vous devrez impérativement annuler les séances d’entrainement. Vous entrainer dans votre état vous fera plus de mal que de bien. Ne vous fiez pas à votre apparence de macho. Vous pensez sans doute qu’avec vos kilos de muscles vous pouvez vous permettre de varier votre régime diététique selon vos envies sans en subir les conséquences ? Bien au contraire ! Depuis le début de vos entrainements, votre organisme s’est forcé à s’adapter avec votre nouvelle manière de vivre. Et ses besoins vitaux sont devenus plus importants que la normale. Donc s’il y a une carence nutritionnelle quelque part, vos tissus en souffriront davantage.

Une préparation mentale est également nécessaire

Ce n’est pas facile d’accepter d’être tabassé en public sur un ring. Si vous gagnez votre match haut les mains à chaque fois, cela ne devrait pas vous causer de problèmes (tant mieux pour vous !). Mais si vous êtes du type « mauvais perdant », vous devez procéder à une préparation mentale avant de commencer les entrainements ou participer à une compétition.

Vous devez considérer votre adversaire comme un combattant et non un ennemi juré (nous savons de quoi on parle). Parce que nous pouvons constater pendant les championnats que certains boxeurs enfreints les règles faute de maitrise de ses émotions. Ils ne se contrôlent pas et infligent des blessures dévastatrices à ses adversaires. Cela va à l’encontre des principes de la boxe.

Le corps s’habitue à l’effort, la tête devrait faire pareil

La confiance en soi, l’enthousiasme et la capacité à rester positif malgré les difficultés sont importantes pour réussir sur le long terme. Un bon mental, ce n’est pas ressentir le stress. C’est plutôt avoir la capacité de se dépasser lors des situations extrêmes. Vous devrez apprivoiser pour mieux maîtriser vos émotions.

Pour conclure sur ce thème, nous pouvons dire que la préparation physique est essentielle dans le domaine de la boxe. Elle vous permet de faire de la muscu et améliore votre fréquence cardiaque. Elle ne présente aucun inconvénient. Vous n’avez plus qu’à choisir les exercices adaptés à votre morphologie et le tour est joué !

Laisser un commentaire