Donner un coup de coude tranchant

La boxe thaïlandaise, appelée boxe thaï ou encore muay-thaï, très riche en techniques de combat ( coup de coude par exemple ) est un art martial de self défense, de loisir et de compétition. Elle nécessite les conseils d’entraineurs confirmés, une musculation et une condition physique exemplaires. Les boxeurs utilisent toutes les parties du corps pour se protéger et frapper leur adversaire, notamment les coudes. C’est l’une des techniques les plus dangereuses dans ce sport de combat. Elle est spécifique aux arts martiaux thaïlandais au Kung-fu et à la boxe birmane. Acceptée au full contact, elle est plutôt interdite en kick boxing, en karaté et en boxe française savate.

protège dent pou éviter les blessures face au coup de coude

Les types de coup de coude

Les coups de coude s’apprennent à travers des entrainements intensifs précédés d’échauffements et d’étirements. 

Le coup de coude horizontal (Sork Dhad) :

Il sert à cibler le menton, la mâchoire, les tempes ou les arcades sourcilières de l’adversaire suivant une trajectoire horizontale, à hauteur de votre épaule. Si vous utilisez le coude droit, vous devez faire une rotation de la droite vers la gauche. Inversement, pour l’attaque gauche, vous devez faire une rotation du coude gauche à droite.

Expert du coup de coude

Le coup de coude uppercut de bras arrière :

Cette attaque peut être un coup de coude du bras avant ou du bras arrière.

Pour l’exécution du bras arrière, le poids de votre corps devra être déplacé vers le gauche. Vous allez enrouler votre épaule, hanche et jambe vers la gauche. La balle du pied droit vous servira de pivot. Après avoir fléchi vos genoux, armez le coude avec votre bras droit vers l’horizontal. Le coude se placera légèrement en diagonale. Lancez votre coude droit très rapidement et puissamment en suivant une trajectoire ascendante. Votre poing droit dépassera le niveau de votre joue gauche, et votre coude percutera violemment la cible.

Pour celui du bras avant, servez-vous tout simplement de votre coude de gauche. Amenez le poids de votre corps sur la jambe gauche, et envoyez le coude avec un mouvement ascendant pour percuter la cible.

Le chop du coude :

Dans cette technique, vous allez lever directement le bras (gauche ou droit) et le plier par la suite pour percuter la cible en suivant une trajectoire descendante et verticale.

Coup de coude pénétrant vers l’avant (Sork Poong) :

Les cibles de cette attaque sont la tête, les arcades sourcilières, l’arête nasale et le menton. Faites une position de garde, puis élevez directement le coude qui frappe pour le planter dans la cible se trouvant devant vous. 

Coup de coude sauté (Gra-dode Sork) :

Cette attaque cible le visage, la tête ou les clavicules. Vous allez vous retrouver en l’air en l’effectuant avec le bras élevé, et vous allez percuter violemment la cible en atterrissant au sol avec votre coude qui suit une trajectoire descendante et verticale. Le coup de coude sauté peut être imparable pour votre adversaire à condition que la percussion soit correcte.

Coup de coude retourné du bras arrière :

Dans cette attaque, vous devez exécuter un mouvement de rotation de 180 ° pour atteindre la cible. Si vous frappez du coude droit, suivez le sens de l’aiguille d’une montre et inversement pour l’attaque en coude gauche. Cependant, ne perdez jamais le contact visuel de votre adversaire pendant l’exécution du mouvement.

Dans la rotation, ramenez le poing droit devant votre épaule, de manière à ce que vous puissiez faire sortir le coude latéralement, car votre bras sera sur un plan horizontal. Tournez votre tête et balancez la hanche avec les épaules en même temps en inclinant légèrement le torse. La trajectoire de votre coude la conduira directement sur la cible, avec une grande force de lancement qui pourra directement mettre à terre votre opposant.

La « double chope du coude » :

Votre cible sera la tête, le visage ou les clavicules de votre adversaire. Vous allez lever les deux coudes vers le ciel, puis effectuer une attaque de manière à les ramener sur la cible en les pliant et en suivant une trajectoire verticale descendante.

Saut + chope du coude arrière :    

Bondissez dans les airs en détachant vos deux pieds du sol, et en fléchissant les genoux pour gagner plus de puissance. Également, tournez votre corps du côté gauche en armant votre coude. Au moment où vous reposez au sol, abaissez votre coude vers l’arrière droit pour frapper votre adversaire.

Comment se protéger d’un coup de coude ?

Le coup de coude est une pratique très connue et classique mais toujours utilisée dans le corps à corps.

Le coup de coude est fréquent dans un combat de boxe

Ainsi, afin de s’en protéger, le meilleur moyen est de l’esquiver. Vous allez effectuer un « évitement ». Celui-ci consiste à exécuter des mouvements de hanche avec agilité pour sortir de la trajectoire d’attaque de votre adversaire.

Vous pouvez également effectuer une « évasion », qui consiste à vous déplacer pour vous tenir hors de portée de l’assaut.

Cependant, avec les avantages du renforcement musculaire dans la pratique de la boxe thaï, même si les frappes du coude de l’adversaire sont puissantes, vous pouvez effectuer des blocs afin de vous protéger et contrer les attaques de votre adversaire.

Peut-on se blesser gravement en cas de coup de coude ?

Le coup de coude de la boxe thaï peut être très puissant et causer de graves blessures aux combattants. Cependant, si votre attaque manque de précisions, ou si votre coude n’est pas assez endurci par un entrainement suffisant, vous risquez de vous blesser gravement en attaquant. Les lésions fréquentes suite à une attaque de coude sont le déchirement du ligament collatéral ulnaire (LCU) ; le brisement des os ; les entorses ; les foulures ; les tendinites et les bursites. 

Les remèdes efficaces pour les blessures

– La bursite : c’est le gonflement majeur de votre coude après un puissant impact. Vous pouvez appliquer sur votre coude une poche de glace et comprimer un bondage sur la zone. Cependant, si la blessure ou l’inflammation est grave, vous aurez besoin de l’intervention d’un médecin.

– L’entorse musculaire : autour du coude, l’entorse peut survenir sur le triceps, sur les avant-bras ou sur les extenseurs. La guérison peut se faire en laissant le bras au repos. Cependant, la remise en forme peut prendre du temps.

– Le brisement des os : c’est la blessure la plus grave. Cela nécessite l’intervention d’un médecin pour faire un plâtre.

comment améliorer son coude de coude ?

Laisser un commentaire