Floyd Mayweather et si c’était vous ?

Après vous être longtemps familiarisé avec la boxe thai, vous estimez que vous avez l’étoffe pour être un futur boxeur professionnel et champion ? On veut bien vous croire, parce que peu de gens font de la boxe une priorité, voire une profession. Et juste pour cela vous méritez qu’on vous applaudisse ! Quelles sont vos principales motivations ? Vous avez surement toute une liste de réponses, et parmi cela figure une : devenir aussi populaire que les grands champions du monde dans leurs temps et gagner de l’argent (bien sûr, sinon avec quoi allez-vous vivre ?).

Avez-vous déjà choisi le sport de combat dans lequel vous ferez carrière ? Vous avez l’embarras du choix, vous savez. En plus, vous pouvez vous spécialiser sur plusieurs domaines ! Et si on vous disait qu’après avoir lu notre article vous seriez plus fixé par rapport à vos orientations ? Prenez place et découvrez nos quelques consignes qui vous permettront de devenir le boxeur professionnel de vos rêves.

Monde de la boxe de haut niveau

Quel type de boxe faut-il pratiquer ?

Au cas où vous ne l’avez pas su, il existe plusieurs types de boxe. D’ailleurs, certains types sont plus populaires que d’autres. Nous allons vous parler des catégories de boxe les plus en vogue. Il y a :

· La boxe française, encore appelé savate de boxe, avec ses variantes Chausson et Panache

C’est un sport de combat qui est apparu au milieu du XIXe Siècle en France. La savate reprend les termes de l’escrime, et les jambes sont très utilisées. Elle est considérée comme une sorte de Taekwondo européenne avec des styles de boxe anglaise, notamment pour les coups de poing. On appelle les pratiquants de la boxe française les « tireurs » ou les « tireuses ». La savate de boxe a disparu du ring dans les périodes entre les deux guerres. Mais elle a fait un retour spectaculaire dans l’hexagone en 1966, et jusqu’aujourd’hui, la boxe française fait le bonheur de quelques passionnés partout dans le monde.

Quel type de boxe choisir ? Devenir boxeur pro

· La boxe anglaise, formée de la boxe éducative, la boxe en précombat, boxe amateur ou boxe olympique et boxe professionnelle

Il s’agit probablement de l’un des sports de combat les plus vieux au monde. Le pugilat est considéré comme un ancêtre de la boxe anglaise. Dans la Grèce Antique, c’était une discipline à part entière où l’on n’autorisait que les coups de poing. C’est au XVIIIe Siècle que les anglais reprirent les modèles de combat du pugilat pour créer la boxe anglaise. Les coudes, les genoux ou encore les pieds ne sont pas utilisés pour ce type de boxe. Muhammad Ali est une des légendes du noble art qui a fait une brillante carrière ! C’est l’un des plus grands boxeurs de tous les temps.

· La boxe Thai ou Muay Thaï

Le Muay Thai est un art martial né de Thaïlande. Il tire ses sources du Muay Boran, qui est à l’origine des techniques de boxe et du self défense actuellement pratiquée en boxe Thai. Cet art comprend des percussions comme les poings, les tibias, les coudes, les genoux et les pieds. La boxe utilise également des projections pour amener son adversaire au sol. On peut dire que le système de combat du Muay Thai est plus ou moins complet. Nombreux sont les combattants professionnels qui sortent des écoles de boxe confirmées, vous pouvez en faire partie si vous le voulez.   

· La boxe américaine ou Full contact Karaté

C’est une boxe pied-poings où les coups sont principalement portés au-dessus de la ceinture et les boxeurs sont physiquement rapprochés l’un de l’autre. La boxe américaine est née dans les années 1960, elle est issue de nombreux arts martiaux tels que le Karaté et le krav maga mais également la boxe anglaise. Le sport de combat est très violent, c’est pourquoi il est plus encadré que le combat de MMA classique ou tout autre sport de combat libre. Les attaques se concentrent surtout sur la tête, le torse et les pieds. Vous pouvez envisager de faire du Full contact uniquement si vous avez de bonnes conditions physiques.

Ce sont les sports de combat les plus pratiqués du monde. À priori, nous vous conseillons le Muay Thai si vous voulez entrer dans la catégorie pro. La fédération française de Boxe Thai organise diverses compétitions, tournois et championnats de boxe thaïlandaise en une année. Pas de temps de répits, vous aurez toujours à travailler vos muscles ! En plus, ces matchs vont vous permettre d’être connu du public. Vous pouvez également vous passionner de la boxe birmane ou Leithwei, également surnommé Bando-Kickboxing, ou de la boxe chinoise, improprement appelé Kung-fu, Jiu Jitsu, ou même la boxe khmère ou Kun-khmer. Il existe encore d’innombrables types de boxe intéressants, mais moins connus que nous n’allons pas développer pour le moment.

Commencez par prendre des cours particuliers

Pour être un professionnel, il vous faudra doubler les efforts que vous avez déjà donnés ! En effet, vous allez devoir suivre des cours avec un entraineur professionnel dans une école de boxe. Pour les inscriptions en cours de boxe Thai, vous devrez faire quelques recherches en ligne. Veillez bien à choisir votre coach, vérifiez ses expériences, combien de tournois il a remportés, quels sont ses scores personnels, etc. Choisissez également le site qui vous suggère les meilleures offres.

En moyenne, les tarifs vont de 75 à 200 € l’année (il s’agit d’une offre du site Mentorshow). Vous faites votre propre planning en fonction de votre disponibilité et celui de votre coach. Les cours peuvent se faire à domicile comme ils peuvent se faire dans une salle omnisport. Vous pratiquez vos entrainements chez vous en suivant les instructions du maitre par webcam. Il vous est également possible de trouver une salle de boxe et prendre des cours à l’aide d’un moniteur.

club boxe paris

Si on se réfère à votre niveau, rejoindre une équipe de sportifs dans un club de Paris serait un atout pour vous. Les centres sportifs de Boxe Thaïlandaise licenciés se trouvent un peu partout en France. Vous pouvez développer toutes vos techniques de combat dans des cours collectifs. Grâce à ceux-ci, vous pourrez combattre différents types d’adversaires. Pour un professionnel, l’entrainement devrait durer 3 à 5 heures max et d’une fréquence de 5 fois par semaine. Mais vous devez savoir que votre corps atteint sa capacité maximale en une heure (donc les 3 à 5 heures, c’est en théorie seulement).

Bien sûr, vous pouvez vous entrainer au-delà d’une heure, il est vrai que vous devrez repousser vos limites pour devenir pro, mais n’en faites pas trop quand même. Quand vous vous entrainez, commencez toujours par une bonne préparation physique : 30 minutes de jogging, 30 minutes d’étirements, 30 minutes de cardio-training, une heure de mitaine et de sparring… Mettez vos muscles bien à chaud avant de pratiquer des techniques de combats.

Veillez bien à renforcer votre aptitude physique

Le chemin que vous apprêtez à parcourir est long, il ne s’agit plus de la boxe loisir que vous pouvez arrêter à tout moment. Pour avoir un équilibre dans votre nouvel mode de vie, vous devrez renforcer vos conditions physiques et faire plus attention à votre santé. Pour cela, vous ne devez pas (en aucun cas !) sous-estimer la préparation physique. Comme nous l’avons dit auparavant, elle précède toujours l’entrainement de boxe. Effectuez d’abord un bon échauffement (les 30 minutes d’exercices en haut).

La corde à sauter par exemple, permets de travailler le conditionnement physique et la relaxation. Elle augmente votre agilité face à l’adversaire. Le sparring fait travailler tous les muscles de votre corps, et permet d’améliorer vos tactiques de combat. Le ballon de gym et les altères vont travailler les abdominaux obliques pour assurer l’amorce du geste. Le gainage de la ceinture abdominale devrait s’effectuer en 3 séances par semaine, en dehors de vos séances d’entrainement. Cet exercice a la particularité de développer vos abdos transverses.

La préparation physique tient un rôle important sur le système cardiovasculaire. Les exercices de préparation en Muay Thai sont responsables de l’épaississement du muscle cardiaque. Les risques que vous contractez des maladies comme l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque sont diminués. De plus, la préparation a un effet très positif sur le cerveau : faire des exercices diminue le stress et favorise la confiance, l’estime de soi. Pour renforcer votre aptitude physique, vous devez adopter une alimentation saine et variée. Pour un athlète, il est conseillé de prendre 6 repas énergisants pour la journée.

Étant un sport de combat complet, la boxe Thai présente quelques contrindications pour les femmes. Cela ne vous empêche pas de devenir un professionnel renommé en Muay Thai plus tard ! Il existe une centaine de légendes de la boxe féminine dans le monde. Vous devez tout simplement avoir les conditions physiques requises. L’âge limite des pratiquants pour la section combat est de 34 ans et celle de l’assaut est de 44 ans. Mais vous pouvez toujours obtenir une dérogation pour participer à diverses compétitions.

devenir boxeur professionnel

Passez de l’entrainement à des compétitions informelles

C’est le but de votre carrière, « combattre sur le ring ». Pour prendre part à des tournois de haut niveau, vous devez vous procurer des équipements en boxe thaïlandaise. Vous devez essentiellement avoir un short, des gants, des bandes, des protège-tibias et un protège-dent. Pendant les séances d’entrainement, vous aurez besoin de sac de frappe, de pads et bien d’autres encore. Le prix des équipements de boxe Thai sont abordable, veillez simplement à acheter des articles de marques pour faire des compétitions. On vous prendra plus au sérieux dans ce cas (faites attention, même en boxe l’habit fait le moine).

Les matchs officiels de Muay Thai se déroulent en 5 reprises de 3 minutes chacun, et il y a 2 minutes de pause entre chaque round. Avant de gagner le ring et de commencer la partie, vous devez suivre quelques procédures. Vous êtes tenu d’arriver sur place une à deux heures avant le combat. D’abord vous faites une pesée pour vérifier que vous entrez bel et bien dans la catégorie autorisée pour combattre. On vérifie également vos dossiers administratifs et médicaux (vous ne pourrez jamais participer sans un certificat médical règlementé). Une fois que les procédures sont terminées, vous vous préparez en effectuant des exercices d’échauffement puis un officiel vérifie vos équipements.

En compétitions de Muay Thai ( championnat du monde ou championnat national) , il existe des rituels d’ouvertures qui font leurs particularités. Tout commence par le Wai Khru, c’est un rituel d’hommage à l’entraineur et aux parents. Le boxeur fait le tour du ring et touche 3 fois de suite chaque coin. Ensuite vient le Ram Muay, une danse traditionnelle qui a pour but de mettre en avant les connaissances transmises par le maitre. Les rituels terminés, l’arbitre donne les dernières instructions et le combat de boxe peut commencer.

Les risques à encourir durant la pratique de la boxe

En tant qu’informateurs, nous devrons toujours être francs et honnêtes envers vous. Si nous vous disons que la boxe Muay thaï est la discipline qu’il vous faut à cause de ses nombreux avantages (ce qui est vrai), nous avons aussi le devoir de vous parler des inconvénients. En effet, le Muay Thai est responsable de quelques dommages collatéraux ! Ce sont surtout des blessures, elles peuvent être légères ou graves. Au pire vous aurez des séquelles ou des handicaps que vous devrez porter toute votre vie.

Dans vos entrainements quotidiens, vous subirez sans aucun doute des courbatures mais aussi des crampes musculaires. Ces problèmes de muscles sont surtout dus à un surentrainement. Des lésions s’installent dans vos muscles, ceux-là sont à l’origine des douleurs au toucher. Attendez-vous à avoir le visage défiguré et le nez qui saigne après chaque compétition ou chaque entrainement, presque tous les coups sont permis en boxe Thai. Même un professionnel se fait une entorse lorsqu’il ne fait pas très attention, n’oubliez pas d’être agile dans vos moindres mouvements.

Il est important de bien travailler son self défense quand on veut devenir un pro de la boxe. Parce que pendant des matchs, vous pourrez avoir la malchance de vous faire des fractures (des avant-bras, du tibia, des côtes, et du crâne si vous avez le visage découvert). Soyez plus attentif en ce qui concerne votre tête, consultez toujours un médecin pour vérifier que tout va bien. Quand vous faites de la luxation ou du déboitement, prenez du repos pour vous rétablir vite.

dossier d'inscription club de boxe

Nous voici (déjà) à la fin de l’article sur le point de raccrocher les gants ! On espère que nos astuces vont vous permettre de monter sur le ring pourquoi pas devenir une légende de la boxe. Comme vous le voyez, la recette magique pour devenir champion de boxe est plutôt facile en fin de compte. Pour découvrir le monde professionnel, il vous suffit d’avoir les bonnes motivations et de vous mettre au travail. Sur ce, misez toujours plus haut et maintenant à vos gants ! Votre statut de boxeur professionnel n’en est que plus proche ! Cependant, rappelez vous que devenir champion ne se fait pas du jour au lendemain. Un titre de champion du monde ou champion de France nécessite d’avoir une mentalité de compétiteurs. Un grand champion dans le monde de la boxe passe de nombreuses heures sur le ring de boxe pour étoffer son palmarès !

Laisser un commentaire